Partager cette page :

À l’échelle du Bassin Artois-Picardie, les espaces naturels sont peu développés puisqu’ils occupent 8,5 % de la surface totale. Ils sont constitués principalement à 5,7% de forêts et 0,6 % de zones humides (3 % à l’échelle de la France métropolitaine). Les territoires occupant la plus grande proportion d’espaces naturels sont la Sambre (19,3 %), le Boulonnais (15,3 %) et Scarpe aval (14,8 %).

Les espaces boisés couvrent environ 165 000 hectares de la surface totale du territoire. Le taux moyen de boisement dans le bassin s’élève à 9%, cela est très nettement inférieur à la moyenne nationale (27,5%). Ce chiffre n’est, par ailleurs, que de à 7,6% dans la région Nord-Pas-de-Calais, soit le taux le plus faible de France.

Les forêts représentent une source d’activité économique importante avec une production annuelle en 2000 d’environ 285 000 m3 de bois d’œuvre et d’industries. La filière forêt-bois concerne en outre environ 50 métiers différents (menuiserie, meuble, charpente, parquet, lambris, palette, placage, emballage…). L’autre source de revenus pour les propriétaires provient de la location des forêts pour les activités de chasse au grand gibier ou au petit gibier. En forêts publiques, les revenus issus de ces activités financent le renouvellement des peuplements, la desserte et l’ensemble des fonctions ne générant pas de revenus pour l’ONF comme les fonctions d’accueil du public ou les fonctions environnementales.