Partager cette page :

Le relief du bassin Artois-Picardie, pourtant de faible amplitude, joue un rôle capital dans la répartition des précipitations. Celles-ci, sont en moyenne de l’ordre de 850 mm par an, à comparer aux 800 mm de pluie en moyenne observés en France
Pluviométrie moyenne (1981-2010) sur le bassin Artois-Picardie {JPEG}
De novembre à mars, la pluviométrie devient efficace pour la recharge des nappes. Il tombe 370 mm durant ces 5 mois. Ceci est comparable à ce que l’on peut observer (360 mm) en moyenne sur la même période en France métropolitaine. Les secteurs les plus arrosés se situent sur les plateaux du Haut Boulonnais et du Haut Artois (1 100 mm par an, observés entre 1981 et 2010, à Desvres) ainsi que sur les contreforts des Ardennes, à l’extrême Est de la région (910 mm de pluie par an, observés entre 1981 et 2010, à Fourmies). La basse vallée de la Somme fait partie, quant à elle des secteurs les moins arrosés (740 mm par an, observés entre 1981 et 2010, à Abbeville).

Pour en savoir plus