Partager cette page :

Le détroit du Pas-de-Calais, un des plus fréquenté du monde (jusqu’à 800 navires par jour), présente de nombreuses caractéristiques qui y rendent la navigation difficile. Afin de se prémunir contre le risque de pollution marine accidentelle, le dispositif POLMAR-ORSEC existe.

Le détroit du Pas-de-Calais : un détroit particulier et difficile :

  • des conditions météorologiques peu clémentes (vents, précipitations, brumes, etc.),
  • de forts courants et régimes de marées,
  • un passage étroit entre la France et la Grande-Bretagne,
  • une faible profondeur des fonds composés de dunes hydrauliques mobiles.

De réels risques d’accidents et de pollution marine malgré une surveillance accrue :

Bien que le CROSS (centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) Gris-Nez et son partenaire anglais veillent au respect des règles de navigation et à la sécurité en mer, des accidents, collisions, avaries, échouages ou encore déballastages illégaux peuvent survenir et sont autant de causes potentielles de pollutions marines accidentelles. L’échouage du Tricolor, cargo transporteur d’automobiles, en 2002 en est une illustration.

Le plan POLMAR-ORSEC : un outil de lutte contre la pollution marine accidentelle

C’est un plan d’intervention français qui est déclenché en cas de pollution marine accidentelle. Il a été institué en 1978, à la suite de la catastrophe de l’Amoco Cadiz sur les côtes de Bretagne. Il sert à coordonner les hommes et à mobiliser les moyens de lutte.

Le plan POLMAR comprend un volet marin et un volet terrestre :

  • Le plan POLMAR Mer est déclenché par les préfets maritimes lorsqu’une intervention en mer est nécessaire.
  • Le plan POLMAR Terre est déclenché par les préfets des départements concernés par la pollution, sous l’autorité du Ministre de l’Intérieur, lorsque la pollution atteint les côtes.

Lorsqu’une coordination interdépartementale est nécessaire, elle est pilotée par les préfets de zone de défense.

Une expertise environnementale d’aide à la décision :

En réponse à l’arrivée d’une pollution sur le littoral, un groupe d’ experts animé par la DREAL assiste les préfets concernés dans la gestion environnementale de la crise. L’objectif est de tendre vers une décision la plus consensuelle possible, entre ce qui est économiquement, politiquement, écologiquement acceptable et techniquement possible en tenant compte du contexte (saison/météo, polluant, usage..).

La DREAL Nord-Pas-de-Calais anime également hors crise ce groupe d’experts régional en organisant des réunions permettant aux acteurs de se tenir informer de l’évolution du dispositif de lutte et d’échanger pour mieux se connaître.
La dernière réunion d’information dédiée aux experts environnementaux a eu lieu le 3 novembre 2011, à Lille. La matinée avait été dédiée à différentes présentations portant sur :

  • le plan POLMAR du Nord et du Pas-de-Calais,
  • la disposition spécifique POLMAR de l’ORSEC,
  • l’atlas de sensibilité du Nord et du Pas-de-Calais
  • la présentation du centre de soin de la faune de la Ligue pour la protection des animaux de Calais,
  • le rôle de l’expert dans le choix de la technique de lutte à terre contre la pollution.

En deuxième partie de journée, les acteurs réunis en groupes de travail ont planché sur une simulation de pollution aux hydrocarbures dans le Nord. Cet atelier, animé par le Cèdre (Centre de Documentation, de Recherche et d’Expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux), avait pour but de mettre les experts en situation et de les familiariser avec le plan POLMAR afin de proposer des moyens de lutte contre la pollution efficaces et adaptés au milieu (cf. photos des groupes de travail).

Les Atlas des zones sensibles : un outil fondamental

Ces documents, élaborés par la DIREN Nord-Pas-de-Calais en 2003, sont annexés au plans POLMAR terre et dressent un portrait du littoral de chaque département et hiérarchisent les zones en fonction de leur sensibilité :

  • écologique (faune, flore),
  • morphologique (type de substrat : sable ou rocheux / abrité ou battu),
  • socio-économique.

Ces outils viennent compléter la connaissance des experts environnementaux et constituent une aide indispensable pour effectuer des préconisations adéquates selon le milieu touché, la période de l’année, etc.

télécharger les Atlas du Nord et du Pas-de-Calais sur le site internet de la DREAL Hauts-de-France

Photos et illustrations

groupe de travail
groupe de travail

Pour en savoir plus