Partager cette page :

L’Organisation des Nations Unies et l’Union Européenne se sont engagées pour une meilleure gestion de l’eau au niveau mondial et européen.

L’Organisation des Nations Unies (ONU) contribue à la définition des orientations mondiales dans le domaine de l’eau. Elle incite au respect des engagements internationaux relatifs à l’eau et soutient la mise en œuvre de deux programmes : le programme mondial pour l’évaluation des ressources en eau et le programme hydrologique international.

Pour agir dans le domaine de l’eau au niveau international, l’ONU s’appuie sur des institutions, organes ou commissions telle que :

  • la World Meteorological Organization (WMO) : fait autorité pour l’état et le comportement de l’atmosphère terrestre, son interaction avec les océans, le climat et la répartition des ressources en eau ;
  • la Food and Agriculture Organization (FAO) : traite de l’alimentation et de l’agriculture, participe aux efforts internationaux de lutte contre la faim.

L’Union Européenne (UE) impose un cadre général pour la gestion et la protection de l’eau dans chaque État membre. La Directive Cadre sur l’Eau (DCE) publiée en 2000 fixe des objectifs de bon état des eaux et des milieux aquatiques à atteindre d’ici 2015.
Pour y parvenir, un processus de planification associé à une concertation internationale doit être mis en œuvre.

L’UE a également instauré l’Agence Européenne pour l’Environnement (AEE). Elle a pour mission de fournir des informations ciblées, pertinentes et fiables sur l’environnement et la mise en œuvre des politiques. Elle a contribué à la mise en œuvre du système d’information européen sur l’eau : Water Information System for Europe (WISE) avec le concours des États membres.