Votre opinion nous intéresse, merci de prendre quelques minutes pour répondre à notre sondage.

Quelle information cherchez-vous?
L'avez-vous trouvée?
Etait-elle claire?
Que manque-t-il? ...

Les réponses à ces questions nous permettrons d'améliorer ce site. Alors prenez quelques minutes pour répondre à notre questionnaire en cliquant sur l'image à gauche, maintenant ou à l'issue de votre visite.

Merci pour votre contribution.

Partager cette page :

Il existe trois référentiels géographiques principaux dans le domaine de l’eau : le référentiel des cours d’eau (BD Carthage), le référentiel des aquifères (BDRHF V1 et sa version la plus récente BDLISA) et le référentiel des masses d’eau pour la directive cadre sur l’eau. Ces référentiels permettent à tous les acteurs de l’eau et le public de localiser les données relatives à l’eau.

Le SANDRE (Service d’Administration Nationale des Données et des Référentiels sur l’Eau) diffuse les principaux référentiels géographiques nationaux dans le domaine de l’eau :

  • le référentiel hydrographique pour les cours d’eau et autres entités hydrographiques de surface,
  • le référentiel hydrogéologique pour les aquifères,
  • le référentiel des masses d’eau.

Ces référentiels sont téléchargeables sur l’Atlas Catalogue du SANDRE. Les informations spécifiques au bassin Artois-Picardie sont également diffusées par l’Agence de l’Eau Artois-Picardie sur le répertoire des données publiques sur l’eau (data.eaufrance.fr).

Le référentiel hydrographique : la BD CARTHAGE (r)

La BD CARTHAGE (r) (Base de Données sur la CARtographie THématique des AGences de l’eau et du ministère chargé de l’environnement) décrit, codifie et normalise la description des cours d’eau, des bassins versants, des lacs et autres entités hydrographiques de surface. Elle est produite par les Agences de l’eau et le Ministère chargé de l’Environnement à partir de la base de données cartographiques BD CARTO(r) de l’IGN.

Le référentiel hydrogéologique : la BDRHF(r)V1 et la BDLISA

La Base de Données du Référentiel Hydrogéologique Français, version 1, ou BDRHF(r)V1, a été mise en œuvre au niveau national pour disposer d’un découpage de l’ensemble du territoire français en unités hydrogéologiques, réalisé selon des règles communes.

La Base de Données des Limites des Systèmes Aquifères ou BDLISA, publiée pour la première fois en 2013, a été élaborée pour affiner et compléter la BDRHF(r)V1. Elle introduit notamment la dimension verticale des entités hydrogéologiques qui se superposent. Une version 1 est mise à disposition en 2015. Elle sera mise à jour tous les 3 ans.

Le portail national d’accès aux données sur les eaux souterraines ADES apporte des informations complémentaires sur les référentiels hydrogéologiques.

Le référentiel des masses d’eau

La masse d’eau est le terme technique introduit par la directive-cadre sur l’eau pour désigner une partie de cours d’eau, d’eau littorale, de nappes d’eau souterraine ou de plan d’eau. Ces masses d’eau servent d’unité d’évaluation de l’état écologique, chimique, ou quantitatif des eaux.

Il existe 5 catégories de masses d’eau :

  1. masses d’eau de cours d’eau,
  2. masses d’eau de plans d’eau,
  3. masses d’eau de transition : ce sont les estuaires,
  4. masses d’eau côtières pour les eaux marines le long du littoral,
  5. masses d’eau souterraines.

Dans le bassin Artois-Picardie :

  • les masses d’eau cours d’eau et plans d’eau sont basées entre autre sur la BDCarthage(r) v3,
  • les masses d’eau souterraines sont basées sur le référentiel hydrogéologique BDRHF(r)V1.

Les méthodes et critères de délimitation des masses d’eau au niveau national sont décrits dans l’arrêté du 12 janvier 2010 relatif aux méthodes et aux critères à mettre en œuvre pour délimiter et classer les masses d’eau.

Pour en savoir plus