Votre opinion nous intéresse, merci de prendre quelques minutes pour répondre à notre sondage.

Quelle information cherchez-vous?
L'avez-vous trouvée?
Etait-elle claire?
Que manque-t-il? ...

Les réponses à ces questions nous permettrons d'améliorer ce site. Alors prenez quelques minutes pour répondre à notre questionnaire en cliquant sur l'image à gauche, maintenant ou à l'issue de votre visite.

Merci pour votre contribution.

Partager cette page :

La restauration de la continuité écologique pour les espèces aquatiques et les sédiments est un enjeu majeur de l’amélioration de l’état de nos rivières.

Plus de 2000 obstacles à la continuité écologique entravent les voies d’eau du bassin Artois-Picardie. Cette fragmentation limite la circulation des espèces aquatiques, réduit leur aire vitale et crée des effets collatéraux comme des sur-profondeurs, la rétention de sédiments et l’envasement des fonds, qui modifient profondément la morphologie des rivières du bassin et les écosystèmes aquatiques.

Les ouvrages faisant obstacle sont pour la plupart anciens : ce sont dans le bassin Artois-Picardie les seuils des moulins, de micro-centrales hydroélectriques, les vannages agricoles, les seuils de pont, les busages, les écluses, portes à flots...

JPEG - 3.4 Mo
Effacement de seuil sur la Créquoise à Hesmond
Photos avant les travaux, le seuil est un obstacle.

JPEG - 3.4 Mo
Effacement de seuil sur la Créquoise à Hesmond
Photo après les travaux, le seuil est effacé, la circulation peut se faire librement


Un dispositif législatif de classement des cours d’eau encadrait depuis 1919 la création des ouvrages faisant obstacle et, depuis 1984, la restauration de la libre circulation piscicole. Ce dispositif a été rénové en 2006.

Pour le bassin Artois-Picardie, après 2 ans de procédure, deux arrêtés du préfet coordonnateur de bassin datés du 20 décembre 2012 établissent désormais les listes des cours d’eau relevant de l’article L214-17 du code de l’environnement, qui vise la restauration de la continuité écologique des cours d’eau. Ces arrêtés ont été publiés au journal officiel de la République Française (JORF) du 16 février 2013 pour ce qui concerne la liste des cours d’eau sur lesquels il nécessaire de restaurer la continuité écologique et au JORF du 9 mars 2013 pour ce qui concerne la liste des cours d’eau où il est nécessaire de préserver les continuités écologiques existantes.
Pour plus d’information, voir le site de la DREAL Hauts-de-France.

Pour en savoir plus