Partager cette page :

Vers une meilleure préservation de la biodiversité et des habitats marins avec le réseau de sites Natura 2000 en mer.

Natura 2000 est né de la volonté de maintenir la biodiversité présente dans les différentes régions biogéographiques européennes (alpine, atlantique, la mer Noire, boréale, continentale, macaronésienne, méditerranéenne, pannonienne et steppique) tout en tenant compte des activités sociales, économiques et culturelles présentes sur les sites désignés.

Deux directives européennes sont à l’origine de la constitution du réseau Natura 2000 :

  • la directive « Oiseaux » de 1979
  • la directive « Habitats, faune, flore » de 1992.

Port de plaisance de Dunkerque : Mouette
L’objectif de ces directives est le maintient ou la restauration du bon état de conservation des habitats et espèces d’intérêt communautaire.

De par la diversité de ses paysages et la richesse de la faune et de la flore qui les composent, la France joue un rôle important dans la construction de ce réseau européen. Avec plus de 1700 sites, le réseau national de Natura 2000 couvre 12,4% de la superficie de la France.

La France a fait le choix d’une gestion contractuelle et volontaire des sites, en offrant la possibilité aux usagers de s’investir dans leur gestion par la signature de Contrats de gestion et de Chartes Natura 2000.

Dans ce cadre, la concertation des acteurs locaux réunis au sein d’un comité de pilotage ou (copil) permet de définir les objectifs du site qui concourront au maintient ou à l’amélioration de l’état de conservation des habitats et des espèces pour lequel ce site a été désigné. Ces objectifs sont consignés et rédigés dans un document d’objectifs qui sera le document de gestion du site et qui comprend :

  • une analyse de l’existant (écologique et socio-économique),
  • une description des enjeux et objectifs de conservation du site,
  • des mesures de gestion permettant d’atteindre les objectifs de conservation,
  • un ou plusieurs cahiers des charges applicables aux contrats Natura 2000,
  • une liste d’engagements : charte Natura 2000

Le processus de désignation des sites :

La Commission européenne avait fixé aux Etats Membres un calendrier contraint qui appelait pour la mi-2008, dans la mesure des connaissances scientifiques acquises, un réseau complet de sites au niveau national.

En France, le réseau Natura 2000 a été achevé en premier lieu sur les milieux terrestres.

En application des plans d’action « mer » et « patrimoine naturel » de la stratégie nationale pour la biodiversité et des engagements communautaires de la France au titre des directives Natura 2000, la désignation des sites marins a débuté fin 2007. Pour se faire, les services de l’Etat , aidés des experts du muséum national d’histoire naturelle, ont délimité des zones d’importance écologique notable abritant des habitats et espèces d’intérêt communautaire.

A noter que seuls des critères et motivations scientifiques doivent présider à la sélection des sites Natura 2000 et à la définition de leur périmètre. Les exigences économiques, sociales et culturelles seront prises en compte dans la gestion des sites Natura 2000 lors de la définition des mesures de conservation des habitats et des espèces dans le cadre de la rédaction des documents d’objectifs.

En région Nord-Pas-de-Calais :

La première étape de délimitation des zones d’intérêt écologique a été suivie par une concertation locale menée lors du premier semestre 2008 auprès des communes et établissement publics concernés pour recueillir leurs avis sur les limites de sites proposés.
Les propositions de sites ont ensuite été envoyé au ministère de l’écologie en fin d’année 2008.

Les sites marins en Nord-Pas-de-Calais/Picardie :

De cette phase de désignation sont nés 6 sites Natura 2000 marins représentant un espace maritime de plus de 2500 km2.
On compte deux zones de protection spéciale (ZPS, au titre de la directive « oiseaux ») et quatre propositions de Sites d’Importance Communautaire (pSIC, au titre de la directive « Habitats, faune, flore »). Du Nord au Sud :

  • ZPS « Bancs des flandres » FR3112006
  • pSIC « Bancs des flandres » FR3102002
  • ZPS « Cap Gris-Nez » FR3110085
  • pSIC « Récifs Gris-Nez Blanc-Nez » FR3102003
  • pSIC « Ridens et dunes hydrauliques du détroit du Pas-de-Calais » FR3102004
  • pSIC « Baie de Canche et couloir des 3 estuaires » FR3102005

Les sites « Bancs des flandres » sont situés dans le département du Nord (au large de Dunkerque), les sites des Caps sont dans le Pas-de-Calais et le site « Baie de Canche et couloir des trois estuaires » s’étend sur le Pas-de-Calais et la Somme. Le site transfrontalier « Ridens et dunes hydrauliques du Pas-de-Calais » s’étend au large à la limite des eaux territoriales françaises et britanniques.

Nous vous invitons à aller naviguer sur le portail Internet Natura 2000 pour connaître les habitats et espèces à l’origine de la désignation de ces sites et avoir plus de détails sur la démarche et le réseau Natura 2000.

Photos et illustrations

Carte régionale des sites marins
Phoques en baie de somme

Pour en savoir plus