Partager cette page :

L’objectif général de préservation des zones humides implique de pouvoir les identifier. Sur la base de la définition des zones humides, deux approches différentes sont mises en œuvre selon l’échelle considérée : l’inventaire ou la délimitation.

Deux approches de connaissance complémentaires

  • Une logique d’inventaire : sans en connaître les contours précis, des zones humides sont identifiées, ce type d’approche est généralement privilégié pour un grand territoire. Le rendu cartographique est constitué de points de localisation ou d’enveloppes.
  • Une logique de délimitation : un contour fin est réalisé, idéalement infraparcellaire mais les moyens nécessaires pour ce travail en limitent l’étendue.

Des critères affinés pour délimiter les zones humides

Pour la mise en œuvre de la police de l’eau, des critères précis ont été définis, des listes de sols, d’espèces et d’association végétales caractéristiques des zones humides ont ainsi été définies par arrêté ministériel (arrêté du 24 juin 2008 modifié par arrêté du 1er octobre 2009). Une méthode est également imposée.

Les structures réalisant des inventaires en dehors de cet objectif d’application de la réglementation peuvent choisir leur propre méthode et définition. Cependant la cohérence des dispositifs demande une certaine convergence, au moins des critères et de la définition.

Zonages existants et leurs limites

Il n’existe pas de carte des zones humides sur l’ensemble du territoire du bassin Artois-Picardie. Certains travaux permettent cependant d’approcher la réalité.

Citons notamment :

  • La carte 27 du SDAGE délimitant des "zones à dominante humide" et qui peut être comprise comme une délimitation des zones où la probabilité de trouver des zones humides est forte. Cette carte a été réalisée à partir des travaux de l’Agence de l’Eau Artois-Picardie sur la cartographie des zones à dominante humide.
  • Les cartes annexées aux SAGE, qui selon une méthodologie propre délimitent des zones humides.

Aucune de ces cartes ne prétend être exhaustive ou exacte en dehors des limites des méthodes employées et des choix éventuellement opérés. Les utilisateurs doivent donc préalablement en identifier ces limites.

La DREAL Hauts-de-France met à disposition sur son site internet les données cartographiques de zones humides disponibles sur son territoire.

Pour en savoir plus