Partager cette page :

Toutes les questions relatives à la gestion des inondations et des sécheresses

Y-a-t’il une alerte inondation près de chez moi ?

Interlocuteur : Service de Prévision des Crues

Le service de prévision des crues Artois-Picardie, au sein de la DREAL Hauts-de-France, a pour vocation de surveiller, prévoir et transmettre les informations sur les crues sur un certain nombre de cours d’eau de ce bassin.

Le site Vigicrues permet de suivre en temps réel les prévisions de crues sur le bassin Artois-Picardie.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les inondations dans le bassin Artois-Picardie.

Mon habitation est-elle en zone inondable ?

Interlocuteur : mairie, préfecture

Cette information doit être mise à disposition de l’acquéreur ou du locataire par le vendeur ou le bailleur pour les communes concernées par :

  • un plan de prévention des risques technologiques
  • d’un plan de prévention des risques naturels
  • une zone de sismicité.

Pour savoir si une commune est concernée, vous pouvez vous renseigner auprès de la mairie du lieu où se situe le bien immobilier ou à la préfecture du département.

Vous pouvez aussi consulter les sites suivants par département :

Les cartes des risques naturels et technologiques majeurs sont publiés sur le site "Géorisques".
Site "Ma commune face aux risques"

Qui décide des restrictions d’eau en période de sécheresse ?

Interlocuteur : préfecture

En cas de sécheresse, le préfet peut imposer des restrictions d’usage par un arrêté sécheresse.

Les conditions pour avoir recours à un arrêté sécheresse sont définies dans un arrêté dit "arrêté-cadre sécheresse".

Ces arrêtés sont recensés sur le site Propluvia.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la sécheresse dans le bassin Artois-Picardie.

Il y a de restrictions d’eau mais j’arrose quand même ma pelouse. Est-ce que je risque quelque chose ?

Interlocuteur : police de l’eau

Si vous habitez dans une zone concernée par un arrêté sécheresse et que cet arrêté indique que l’arrosage des pelouses est interdit (notamment à certaines périodes), les amendes prévues pour contravention à la restriction d’eau sont de 1500 €, voire 3000 € en cas de récidive.

Les arrêtés sécheresse précisent les restrictions d’eau, à quoi, à qui et quand elles s’appliquent. Ils sont recensés sur le site Propluvia.

Les textes des arrêtés sont consultables sur les recueils des actes administratifs.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la police de l’eau.