Partager cette page :

L’Agence de l’Eau Artois-Picardie et le BRGM se sont associés afin d’identifier les secteurs à enjeux du point de vue des échanges « Eaux souterraines / Eau de surface »

Dans le cadre de l’état des lieux 2019 pour la Directive Cadre sur l’Eau (DCE), l’évaluation du bon état des masses d’eau souterraine s’appuie sur un certain nombre de tests dont le test « eaux de surface ». Ce test, commun à l’évaluation de l’état quantitatif et de l’état chimique des masses d’eau souterraine, a comme objectif de vérifier la non-dégradation d’une eau de surface par l’état des eaux souterraines.
Pour permettre une bonne mise en pratique de ce test, il est nécessaire d’avoir une bonne connaissance préalable des zones favorisant potentiellement des échanges entre les eaux souterraines et les eaux de surface. En Artois-Picardie, de nombreuses études menées ces dernières années, notamment de modélisation, ont permis d’avoir des informations dans ce sens mais aucune capitalisation ni valorisation n’a jusqu’alors été réellement entreprise.
C’est pour répondre à ce besoin que l’Agence de l’Eau Artois-Picardie et le BRGM se sont associés afin d’identifier les secteurs à enjeux en vue de mettre en application ce test « eau de surface » en Artois-Picardie.
Retrouvez cette étude dans la rubrique médiathèque

Pour en savoir plus